Môssieur « Gendre Provisoire » était donc de retour « Provisoire » durant 10 jours, et avant son départ pour Chicago, nous avons eu l’honneur, le privilège . . . bon ça suffit, on va pô en faire tout un patacaisse non plus . . .

Môssieur n’est pô arrivé les mains vides.
Il nous a apporté Miss Pénible dans ces bagages pour cette halte Rhône-alpine.
Puis il aussi apporté la première journée ensoleillée de l’année (ce qui fait que nous avons pu déjeuner dehors).
Et enfin il a apporté à son « Beau-Papa Provisoire » quelques ustensiles culinaires venus des States (histoire de me faire comprendre : « Peut-être qu’avec ça, vous allez y arriver . . . Peut-être ! ! ! . . . »).
Bon, alors plutôt que de publier une recette, j’ai décidé de mettre en ligne le repô concocté pour ce cher « GP », qui n’a pô eu droit à son « Paris-Brest revisité » (défit qu’il m’avait lancé pour son retour), car pour un retour « Provisoire », je n’allais pô réaliser un Paris-Brest « Provisoire » . . .
Miss pénible était tout sourire « Provisoire », ceci risquant de ce dégrader avec le départ de Môssieur « GP » en début de semaine.
Tant que le beau temps qu’il nous a ramené ne soit pô « Provisoire » et ne se dégrade pô, lui . . . 

         1
                                                                                              Mise en bouche : 
                         Verrine de poivrons vert & rouge + verrine d’’asperges + brochettes de volaille au curry 
                                              + crevettes sauce soja & huile de sésame & flambées au Pastis.

 
               02 Entrées froides - Velouté de tomates à l'ananas avec guacamole et chantilly au curry 1
                     Pré-entrée (en hommage à notre retour d’Andalousie il y a pilepoil un an où Môssieur « GP »
                      nous avait concocté un repas gars... gantuesque avec des pré-entrées, des pré-desserts 
                        et tout l’toutim dans le but de passer de « Gendre Provisoire » à « Gendre Préféré » . . .).
                                              Velouté de tomates à l'ananas avec guacamole et chantilly au curry. 

08 Poissons - Saumon en gravelax, huitres pochées et légumes en pickles 3
                                                                                                             Entrée :
                                                                       Saumon en gravelax et légumes en pickles. 

14 Pâtes & Riz - Coques et ravioles fenouil tomates mi-confites 1
                                                                                                               Plat : 
                                                                 Coques et ravioles de fenouil & tomates mi-confites.  
 
  15 Desserts - s 1
                                                                                                        Dessert : 
                                                                                        Espumas aux pommes. 

Ah, pis j’allais oublier . . .
Au moment de partir, histoire d’être sûr que j’le remmène bien à la gare pour aller voir Pôpo et Môman (peut-être avait-il peur que nous le gardions . . .) et son Poupon (ben ouais parce qu’à son âge, « GP » joue encore avec son Poupon . . . Poupon étant son « Grand Pote ! ! ! . . .), voilà t’y pô que ce « GP » a poussé l’bouchon (Lyonnais . . .) à m’offrir une boite de macarons (histoire de bine s’foutre de ma gueule et des mes innooooooooooooooooombrables tentatives ratées) achetée chez Môssieur Pierre Hermé à Paname-les-Bains . . .
Ben ouais, parce que ce p'tit « Gendre Péteux », Hermé...100 balles sur les points sensibles ! ! ! . . .

P1430874

A
ffront suprême ! ! ! . . . 

Ni une ni deux : « tu montes dans la voiture, et tu retourne chez ta mère ! ! ! . . . ».
J’t’en foutrai moi des : « Moi j’vais bosser dans des 3 macarons . . . ».

P1430881

E
n tout cas ton Paris-Brest revisité du mois de septembre, tu vas voir ce que tu vas voir . . . 

Le défi (ou le « Grand Pari ») est lancé . . .
Heu . . . M
iss Pénible, j’ai écrit « Grand Pari », et pô Campari ! ! ! . . .