Pour 4 personnes.

Préparation :
2 heures 00 - Cuisson : 10 min. - Repos : 30 min.

Pâtes :  300 gr. de farine blanche type 00 + 100 gr. de farine de semoule / 4 œufs / ½ verre d’eau /
                 8 gr. d’encre de seiche « liquide ! ! ! . . . » . . .


Farce : 
250 gr. de ricotta / 500 gr. d’épinards frais / 1 pavé de saumon / sel et poivre du moulin.
14 Pâtes & Riz - Raviolis « maison » à l'encre de seiche 1
Recette :

Confection de la pâte à pâtes :


P
our la confection de la pâte à pâtes, cliquer ICI, j’avais publié un article fort détaillé à ce sujet.
Pour la spécificité de cette recette, ajouter l’encre de seiche dès le début de la confection de la pâte afin de lui faire prendre une teinte noire.

Réalisation de la farce :


P
orter une casserole d’eau salée à ébullition avec des feuilles de laurier.
A
jouter le pavé de saumon, puis laisser pocher jusqu’à ce que le pavé soit cuit.

Egoutter. Faire fondre une noix de beurre dans une casserole, puis faire réduire les épinards.
Saler et poivrer.
Egoutter pendant 1 heure 00.
Ecraser la ricotta à la fourchette dans un saladier.
Incorporer les épinards, puis mélanger à la fourchette.
Ajouter le pavé de saumon émietté, puis mélanger.
R
ectifier l’assaisonnement.

Réalisation des raviolis :

A
l’aide d’une machine à pâte, réaliser des feuilles de lasagnes assez fines.
Déposer une feuille de pâte sur une plaque à ravioles.
A l’aide d’une poche à douille ou d’une petite cuillère, farcir les empreintes d’une petite quantité de farce.
Recouvrir d’une seconde feuille de pâtes.
Passer un rouleau à pâtisserie sur la plaque afin de marquer (pré découper) les ravioles.
Détacher les ravioles de la plaque, par bandes ou une par une.
R
éserver.

Cuisson & Dressage :

Porter à ébullition une quantité suffisante d’eau salée.
Plonger les pâtes pendant 2 à 3 minutes (compter 1 à 2 minutes supplémentaires si vous utiliser des pâtes congelées).
Egoutter les ravioles sans les rincer. Servir aussitôt . . .
14 Pâtes & Riz - Raviolis « maison » à l'encre de seiche 3
Commentaire :

L
orsque vous réalisez cette recette à des convives, il est évident que des raviolis noires, « ça claque sa race . . . ».
Ensuite vient THE question : « Mais on en trouve où des raviolis noires ? », et là tu t’l’a pète hyper grave : « t’en trouve pô dans l’commerce, c’est MOOOOOOOOOOOOOI qui les ai réalisées . . . » tout en tentant de rester modeste . . .
Là vous lirez le respect dans les yeux interloqués de votre interlocuteur, et limite vous vous prenez pour Dieu ! ! ! . . .
Des fois, fô pô hésiter à se prendre pour ce qu’on est pô . . .
Fô s’rassurer avec c’qu’on peut . . . Ca fera pour les fois où un invité n’imaginerait même pô que des raviolis ça peut se réaliser « maison » (et encore moins du temps que l’on y pense . . .), et rentrerai chez lui à l’issue du repas en glissant à sa moitié ; « Y s’est pô cassé l’cul quand même.
Ouvrir un paquet d’pâtes et l’mettre 5 minutes dans l’eau bouillante . . . tout l’monde peut l’faire . . . ».
Le seul truc « con » de la confection des raviolis « maison », c’est que vous y passer un temps fou en préparation, et qu’en l’espace de 2 minutes, y reste plus que nenni dans l’plat . . . Comme pour pleins d’autres recettes vous me direz . . .
14 Pâtes & Riz - Raviolis « maison » à l'encre de seiche 2
La p’tite astuce du Gars :

I
l est préférable de préparer les ravioles à l’avance, puis de les congeler.
Durcies, elles sont plus faciles à découper. Si vous les réalisez juste avant la cuisson, elles ont tendance à se coller les unes aux autres.
Pour cette recette, j’ai remplacé l’eau pour la confection de la pâte par du jus de cuisson du saumon afin d’accentuer les arômes « maritimes » . . .