Etant natif du Pays de la Pierre, je peux profiter de ce privilège pour continuer à me la couler douce.

En panne de temps et de motivation, je fais une pierre, deux coups.
    - De un, je continue à faire vivoter mon blog avec de nouvelle publication tout 
       en me tournant les pouces . . .
    - De deux, je donne l’occasion à un blogopote de venir héberger à mon domicile
       électronique pour le vous faire connaitre, dans le cas (mais cela m’étonnerait fort)
       où certaines et certains ne le connaitraient pô.
Alors après avoir mis en ligne le repas de mon anniversaire réalisé par Miss Pénible et . . . merde comment y s’appelait son copain . . . « mince » alors (je parle pô d’moi) il est pô parti aux States depuis deux semaines que j’en ai oublié son nom à Machin.
Bref, c’est pô grave, j’demanderai à ma fille si elle s’en rappelle.
Ça m’étonnerai, elle a moins de mémoire que moi.
Ah oui, GP, c’est GP ou un truc dans l’genre qu’il doit s’appeler.
Ne me jeter pô la pierre, mais j’ai aussi parfois la mémoire courte . . .
Alors avant de me remettre à l’écriture pour mettre au propre une recette digne de ce nom pour la publier en ligne, cette semaine (au moins . . .) c’est Pierre qui roule . . . pour moi ! ! ! . . .

C’est au Pierrot du blog PIERRE CUISINE (il aurait tenu un blog de menuiserie qu’il l’aurait appelé Pierre ponce . . .) que j’ai fait appel : Mon ami Pierot, prête-moi ta plume . . . pour écrire une recette.
Le Gars Pierrot qui vit à la capitale y tient un blog qui déchire sa race et que j’apprécie de visiter très régulièrement because sur son blog qui est bilingue, on peut perfectionner son british, pis en plus l’Pierrot y met toujours en lien des endroits ou sujets insolites qui sont sympas à découvrir . . .
Voici donc une recette contemporaine, qui ne date pô de l’âge de Pierre . . .

                IMG_9646

TARTE COURGETTES CITRON CONFITS, CREME DE CORIANDRE ET FROMAGE DE BREBIS.

Pâte brisée :          
 140 gr. de farine / 70 gr. de beurre / sel et eau.


Appareil à quiche : 1 botte de coriandre / 1 citron confit coupé en quartier et zesté
                               (on enlève la pulpe) en petites lanières très fines / 1 fromage très frais
                               de brebis / 20 cl de crème fleurette / 1 œuf / sel et poivre du moulin.


Recette :

Pâte brisée :

M
élanger la farine le sel et le beurre pour avoir un aspect gros sable.

Ajouter 2 cuillères à soupe d’eau et vite façonner en boule.
Laisser reposer au fridge pour 2heures.
Laver les courgettes et les couper en petits dés; les faire revenir  sans coloration dans un peu d’huile pendant 10 mn.
Réserver.

Préparer l’appareil à quiche :

L
aver la botte de coriandre ; la mixer avec un œuf la crème fleurette  sel et poivre.

Préchauffer le four à th 180°C.
Foncer le moule à tarte beurré ave la pâte brisée.
Déposer les courgettes pré cuites.
Parsemer de zestes de citrons confits.
Verser sur l’ensemble l’appareil à quiche ; ajouter le fromage de brebis frais coupé en petits morceaux.
Faire cuire pendant 25 à 30mn.
Déguster tiède ou froid avec une salade verte.

Bon, je sais, c’est « presque bientôt plus la saison », mais comme j’ai mi 2 plombes à rédiger la première partie . . .